Discovery Uzbekistan
  Current Issue:
Discovery Uzbekistan Travel Guide #14/2010
BUY
http://silkpress.com http://silkpress.com
 

Home | About us | Links | Subscribe | Advertising | Our Team | Support

 
2010
2009
2008
2006
2005

Un Oasis Culturelle En Karakalpakie - Le Musée De Noukous

«Les musées ne sont pas uniquement des dépôts du passé, ils laissent le passé parler de lui-même de ses propre voix qui peuvent être admirablement différentes. Les musées eux aussi peuvent servir de voix unique des communautés locales puisque chaque endroit de la Terre est unique du point de vue de son histoire, son paysage et sa culture locale. Je préfère considérer les musées comme les centres de la culture vivante et des études actives. Nous avons honoré le musée de Noukous justement pour cette raison. Nous espérons bien que cette distinction va accélérer l'octroi de support à cet excellent travail que le musée adresse aux jeunes gens inspirés par les traditions de Savitsky».
Le directeur du bureau de l'UNESCO en Ouzbékistan M. Michael Barry Lane a dit que: «A l'aide de la réunion des études des conditions de conservation et de l'utilisation des sources originales, le projet va créer les possibilités locales pour l'administration de la collection Savitsky et. en même temps, contribuer à la promotion de Noukous et du Karakalpakistan comme de points de destination intéressants dans le domaine du tourisme culturel en favorisant l'apparition de nombre de lieux de travail permanents dans l'une des provinces les plus pauvres du pays qui supporte de graves influences écologiques».

Rafique Keshavjee
Fondation Christensen

«Ces milliers de toiles sont des empreintes culturelles de différents peuples. La conservation de ce patrimoine aussi que de l'esprit artistique de son fondateur Igor Savitsky ont une importance primordiale» a dit le directeur de Restaurateurs Sans Frontières( RSF) M. Pavlos Politis.
Ce Musée des Beaux-Arts Savitsky en Karakalpakistan, une région assez éloignée connue principalement à cause de la mer d'Aral, contient plus de 90 000 oeuvres étonnantes y compris une collection complète de l'art karakalpak, des objets de l'art populaire aussi que la collection la plus importante de l'art d'avant-garde de l'époque soviétique en dehors de la Russie.
C'était l'inspiration d'une seule personne, Igor Savitsky qui se balançait à la limite dangeureuse entre sa passion artistique et l'opinion stricte des autorités sur ce que l'Art devait être. Son héritage, la collection elle-même, ainsi que son histoire inspirant la passion, la désobéissance ouverte et la foi en ce que peut être atteint malgré l'absence de chance, a une importance énorme pour la culture Ouzbéque.

En mars 2004 P.Politis et son équipe ont accompli le stade de documentation du projet de la reconstruction du Musée de Noukous avec le soutien de l'Open Society Institute d'Ouzbékistan et les Amis du Musée de Noukous. L'équipe a réalisé la prise de photos digitales et l'analyse de l'état de plus de 50 tableaux du musée pendant l'enseignement au personnel du musée des méthodes standards de documentation. Certains chefs-d'њuvre, comme un tableau du peintre connu Lyssenko, n'ont jamais été présentés au public en raison de leur mauvais état. «L'enseignement était très fructueux» a déclaré le directeur du musée Marinika Babanazarova. «Nous espérons sincèrement que les efforts de RSF vont améliorer les standards des travaux de restauration locaux à Noukous et dans tout l'Ouzbékistan».
En mars 2005, RSF e envoyé une équipe comprenant quatre spécialistes pour la restauration des toiles à Noukous dans les cadres du premier travail pratique du Musée pour les travaux de restauration et de formation. Avec le soutien de la Fondation Christensen , les Bureaux de l'UNESCO en Ouzbékistan et le Conseil Britannique en Ouzbékistan, RSF a réalisé deux travaux pratiques semblables en 2005. En fonction du budget, RSF élargira le projet par encore trois travaux pratiques en 2006.

«Parmi quelques milliers de tableaux plus de la moitié exigent certains travaux, plusieurs toiles ne sont même pas sur des supports, les autres sont sérieusement déformés à cause des conditions de conservation. Du point de vue technique, ce projet pose des problèmes particuliers à notre équipe». D'après le restaurateur de RSF, M.Laurence Durand, «le plus grand problème sera le maintien permanent des activités de restauration. Notre équipe pourrait travailler jour et nuit pendant quelques années et ne faire presque rien pour les besoins de cette collection. C'est pourquoi nous investissons beaucoup dans la formation du personnel local. Le succès du projet sera mesuré non par la quantité des tableaux restaurés pendant les travaux pratiques, mais la qualité de l'enseignement. L'avenir de ces tableaux dépend notamment de cela».

Discovery Uzbekistan #4

Copyright © 2007 - Discovery Uzbekistan - www.discovery-uzbekistan.com - All Rights Reserved