Discovery Uzbekistan
  Current Issue:
Discovery Uzbekistan Travel Guide #14/2010
BUY
http://silkpress.com http://silkpress.com
 

Home | About us | Links | Subscribe | Advertising | Our Team | Support

 
2010
2009
2008
2006
2005

La Soie Des Rois

Un Khan demanda la fille de son artisan en mariage. Comme il le respectait beaucoup, il lui proposa d'accomplir tous ses désirs s'il créait, en une nuit, quelque chose de plus beau et de plus mystérieux que sa fille. L'artisan travailla obstinément toute la nuit, mais aux premiers rayons du soleil il n'avait rien créé.

Au point du jour il s'assis près d'un ruisseau, en pensant tristement à sa fille perdue, mais tout à coup dans la réflexion de l'eau bleu clair il vit toutes les couleurs du lever du soleil, les nuages et un arc-en-ciel. Maintenant il savait ce qu'il devait faire.
En se basant sur cette vision, il a tissa de la soie incomparable en beauté et en originalité et apporta ce morceau de tissu au Khan. Celui-ci, émerveillé, oublia sa demande en mariage. C'est selon cette légende que la soie de la vallée de la Ferghana reçu le nom de "Khan-Atlas", ou "Soie des Rois".
La Vallée de la Ferghana est la région la plus peuplée de l'Ouzbékistan avec presque un tiers de la population. 25,000 km2 de la terre fertile sont disposés entre les monts Tian Shan au nord et les monts 'Alay 'au sud. La culture principale est celle du coton et chaque un hectare est labouré. La richesse de la vallée est historique, les traditions des maîtres tisserands, la production de céramiques, la sculpture sur bois, ainsi qu'une grande quantité d'autres arts anciens reflètent le mode de vie des habitants de la Ferghana. Ils gardent leurs traditions séculaires, même quand les traditions liées aux fêtes du calendrier de l'Hégire sont souvent la raison de grandes dépenses financières. Une famille aisée doit offrir de la nourriture et des cadeaux aux voisins et aux parents plus d'une fois par an. A seulement une demi-journée de Tachkent, le passage par cette vallée nous permet de découvrir une situation idyllique. Le soleil du matin, les ombres, les nuances rouges orangées sont reflétées par les pentes des montagnes. C'est maintenant le temps de la récolte, le coton est de bonne qualité, les champs s'animent Les cueilleuses, car ce sont essentiellement des femmes, sont arrivées bien avant nous. Elles sont habillées de robes traditionnelles bariolées qui brillent parmi les champs. Les sacs de coton sont suspendus à leur cou et fixés autour de la taille. C'est un spectacle rural des plus typique. Vous vous attendrez à ce que les femmes entonnent des chansons traditionnelles pour parfaire la situation. Essayez de cueillir du coton, les paysans sont des gens cordiaux et seront heureux de vous montrer comment faire, en riant et se moquant de vous. Attention ça pique!
C'est un endroit pour les romantiques et ceux recherchant les paysages du passé.

KOKAND
Autrefois centre d'un vaste empire, cette petite ville est un endroit idéal pour s'arrêter. Ici on peut jouir des meilleurs chaykhanas (maison de thé) et des shashliks (brochettes) les plus savoureuses. L'ancien palais du Khan, transformé en musée, présente une série éclectique d'objets. La directrice du musée, une femme très intéressante qui parle parfaitement en anglais, pourra vous aider trouver un endroit pour passer la nuit. Ne manquez pas de visiter aussi les deux maisons musées, elles sont uniques dans leur genre.

 

 

MARGHILAN
Cette petite ville se trouve à une heure de route de Kokand. Elle est le centre de l'industrie de la filature de la soie en Ouzbékistan. Observer l'art de la filature, l'enroulement sur un écheveau, la teinture et le tissage de la soie sont une expérience charmante et unique. Plus de mille ans d'histoire ont formé le style 'Ikat' pour lequel Marghilan est célèbre. En choisissant parmi les couleurs traditionnelles ou les dernières nuances à la mode, vous trouverez des foulards ou des tissus qui vous rendront heureuse.
Visitez les ateliers de Fazliddin ou Abdourassoul (qui produit des tissus pour Oscar de la Renia) ou la petite entreprise Yodgorlik oщ Davlat vous accompagnera d'un atelier à l'autre pour vous montrer le démêlage du cocon jusqu'au filament blanc, la teinture et le processus final de tissage surprenant avec des dessins admirables, et qui sont maintenant dans les maisons de couture internationales. Les métiers à tisser d'aujourd'hui ne se distinguent pas beaucoup de ceux qui sont exposés dans le musée d'Andijan. Les tisseuses sourient, en vous invitant à observer leur travail méthodique.

ANDIJAN
C'est le lieu de naissance de Babour, le fondateur de l'empire des 'Mughal'.
Le marché d'Andijan vaut une visite. Les forgerons, les chaudronniers, les sculpteurs sur bois, les fabricants de balais et d'autres artisans passés maîtres dans le travail à la main vendent des produits, qui vous pensiez disparus depuis longtemps.
Caché parmi les serpes, les seaux, les couteaux, les bijoux, les tissus, les céramiques, les landaus d'enfant ou tout autres produits manuels (même des éviers de cuisine en aluminium), se trouve un petit bâtiment sans prétentions du Groupement des Artisans "Khorsabad" à visiterabsolument. La collection exclusive de poupées travaillées à la main vous étonnera. Ce sont des jouets traditionnels centrasiatiques faits de papier mâché ou à partir d'une jeune courge à laquelle on donne une forme spéciale quand elle grandit encore. Habillées en costumes nationaux brodés à la main et terminées par des copies détaillées des bijoux nationaux, chacunes a son caractère. L'atelier de céramique de Mirzabakhrom, fondé par son grand-père au début du siècle, est le dernier d'Andijan. La ville était autrefois connue pour ses poteries. La température de l'atelier creusé dans le sol convient bien pour la conservation de l'argile. Admirez le travail de l'artisan, prenez en mains une de ces belles assiettes de type «lyagan» ou une coupe dorée.

Discovery Uzbekistan #4

Copyright © 2007 - Discovery Uzbekistan - www.discovery-uzbekistan.com - All Rights Reserved